Bienvenue sur Azura, cet archipel contrôlé par un pouvoir invisible faisant abattre sa loi par ses traqueurs nocturnes et son armée glorieuse.
Le monde n'a que la limite du vent, il est à vous.
Les Pourpréens incontrôlables, le Cercle et leur gloire, mercenaires ambitieux, Chasseurs à l'affût, rebelles silencieux ou moines discrets.



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Le staff d'Azurarpg vous souhaite la bienvenue ! Il est demandé aux membres de bien tenir leur journal à jour et d'apporter les modifications nécessaires !

Partagez | 
 

 • Elvyra Mantel •

Aller en bas 
AuteurMessage
Elvyra Mantel
La Louve Blanche
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 25
Localisation : Déjà très loin !

Feuille de personnage
Capacités (et Pouvoirs) :
Armes et acquisitions:
Liens & Affinités :

MessageSujet: • Elvyra Mantel •   Sam 21 Mai 2011 - 20:21

ElvyraMantel



    °0o0° … Identité …

    Nom : Mantel
    Prénom : Elvyra
    Sexe : Féminin ♀
    Âge : 18 ans

    °0o0° … Compétences …

    Caste : Fugueuse à temps plein et voleuse par intérêt
    Armes & armure : Un simple poignard, tout ce qu’il y a de plus classique et, quant à l’armure, je n’ai même pas de quoi me payer une seule maille.

    °0o0° … Apparence …

    On dit de moi que je suis plutôt jolie, malgré mes cheveux blonds pâles toujours attachés et mes grands yeux semblables à l’automne, les seules choses que m’a mère m’ait laissé en souvenir. Je suis grande avec de larges épaules mais des muscles trop fins et ciselés pour les remplir et un corps très mince, voire maigre, tant la nourriture est difficile à obtenir pour moi. Les rares fois où j’ai le temps de me regarder dans une glace histoire de me débarbouiller, j’y vois un visage à la peau souillée par la poussière et le sale boulot, avec des sourcils prononcés qui accentuent mon regard, et des joues ayant encore les rondeurs de l’enfance. Rien d’exaltant et le reste n’est guère mieux. Mes combats et mes fuites quotidiennes ont forgés mon physique et je peux me prétendre en forme, néanmoins, les quelques cicatrices et l’immonde marque dont mon dos est entaché me donnent le sentiment que mon corps est aussi usé par les vices et par le temps que par celui d’un guerrier ayant passé son existence sur les champs de bataille. Je suis persuadée que même l’un de ces Chasseurs n’a pas autant de balafres que moi !


    °0o0° … Personnalité …

    Je vous mentirais en vous disant que je suis saine de corps et d’esprit. Surtout si je vous disais que je suis saine d’esprit en fait.
    Mon manque d’éducation m’a empêché d’avoir une base morale sur laquelle appuyée mon existence et mon respect est aussi vaste que l’intelligence dans le cerveau d’un simplet alors autant vous avouez maintenant que je ne suis pas la plus agréable des compagnies même si je saurais parfaitement combler vos attentes en d’autres matières. Je suis vulgaire, asociale, peste et plus apte à coller des beignes qu’à faire de belles déclarations d’amour. Si Gaël était là, il vous dirait certainement que je suis une impulsive (j’étais toujours la première à cogner dans le groupe), une sale opportuniste (dès qu’il y a une faille, je suis dedans), une grande rêveuse (je disais toujours que, un beau jour, je vivrais dans les luxueux palais qui surplombent notre cité) mais, avant tout, une gamine qui ne parvenait pas à grandir. Cela, en revanche, j’apprécierais moins. Je ne suis pas d’une maturité exceptionnelle, je le sais bien, mais j’ai tant subie la violence humaine que j’en suis venue à cette conclusion : l’homme est un animal avant tout. Un animal sur lequel on aurait déposé la fourrure des conventions pour dissimuler son véritable visage. Voilà pourquoi je ne mêle à la populace que lorsque j’y suis forcée…



    °0o0° … Histoire …

    Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été seule.
    Mon premier souvenir date de mes sept ans. J’étais sur les genoux de ma mère, ses cheveux blonds dansaient sous mes yeux comme une fine pluie dorée et elle me parlait. Je ne me souviens plus de ses mots, juste du son de sa voix à mon oreille et de la chaleur de ses bras autour de ma taille. Ce fut la seule fois de ma vie où je fus réellement en sécurité. Cet éclat de bonheur insensé qui flotte en ma mémoire est l’unique chose qu’il me reste de ma mère. De mon père, je n’avais jamais connu ni le nom ni le visage et Maman partit bien trop tôt pour me révéler qui il était réellement.
    Après le décès de ma mère, je fus placé dans l’un des orphelinats de l’archipel à mes huit ans. J’étais incapable de supporter l’ambiance fétide de cet endroit, la stupidité des autres enfants près de moi et la brutalité d’un monde dans lequel je me savais inapte à vivre. J’ai fugué un nombre incalculable de fois, à la recherche de je ne savais quelle chimère, je voulais juste retrouver la chaleur de mon premier foyer et la caresse des cheveux de ma mère sur mon visage. Mais on me retrouvait à chacune de mes fuites et les lanières du fouet ne suffisaient pas à m’empêcher de recommencer, je fis tant et si bien pour quitter l’orphelinat que, arrivée à ma douzième année, on m’en chassa sans ménagement. Je fus donc livrée à moi-même, offerte en appât à un univers nouveau : la réalité. J’ai dû me battre, voler et fuir afin d’échapper aux gardes et à ceux qui voulaient ma mort. Lorsque j’eus treize ans, ma route croisa celle de Gaël Urich et de sa petite bande de bandits. Gaël avait vu en moi une future pickpocket qui pourrait lui rapporter gros. Il m’apprit à dérober furtivement, à me déplacer silencieusement, à me servir de mes poings et de mon poignard et il m’a dit :


    - Si on te frappe, rends les coups au centuple et, si on cherche à te tuer, attaque la première.
    - J’n’ai pas envie de tuer des gens, moi. Ma mère est morte comme ça, on l’a tuée sans raison.

    C’est la réponse que je lui ai donnée et je revois encore son air navré et compréhensif. Peut-être avais-je encore un semblant de morale à l’époque, à moins que ce ne fût la peur qui me fît parler ainsi ? Mais mes petits élans de bonté se sont vite envolés lorsque j’ai compris que, si moi je rechignais à planter mon poignard dans le dos de qui que ce soit, mes adversaires, eux, n’étaient pas du même avis…
    Cela s’est passé un soir, après que notre bande eût dilapidé un argent salement gagné dans l’une de ses beuveries habituelles, je quittais la taverne où nous avions élu domicile pour vagabonder dans les ruelles comme à mon habitude. Nous avions depuis quelques temps des démêlés avec un clan rival qui cherchait à nous prendre notre territoire et ils cherchaient une victime pour montrer qu’ils n’étaient pas des tendres.
    Cette victime, ce fut moi.
    Les trois jours et les trois nuits qui suivirent ma capture furent les plus longs et les plus effroyables de toute mon existence.
    La brûlure de leurs coups et celle, terrible, du fer rouge qui enflamma mon dos, la peur animale à chaque réveil et la douleur qui revenait sans cesse, inlassable. Les visages de mes tortionnaires, inscrits à jamais dans ma rétine, furent mes cauchemars les plus saisissants pour les mois à venir. Lorsqu’ils estimèrent que leur petite farce avait assez durée, ils me jetèrent devant la taverne de ma tribu, brisée et à demi-morte. Le but de ces actes n'étaient pas de me tuer, juste de prouver à mon clan qu'ils étaient plus forts, plus nombreux et plus déterminés qu'eux. Il fallut toute la patience et le savoir de plusieurs guérisseurs pour soigner mes blessures corporelles et tout le courage de mes compagnons pour supporter celles de mon âme. Chaque nuit, je m’éveillais en hurlant, hantée par les visions d’horreur qui défilaient dans mon esprit tandis que Gaël veillait sur moi, essayant tant bien que mal de me remettre sur pied. Ce ne fut que quelques semaines après mon agression que je réussis à quitter mon lit et à travailler à nouveau avec la troupe. Evidemment, cela ne se fit pas sans conséquences : je m'étais renfermé sur moi-même, refusant le soutien des miens, préférant rester seule lorsqu'ils partaient en vadrouille. Un soir, j'expliquais à Gaël ma peur de ne plus être capable d'être réellement moi-même, d'avoir perdu bien plus que du sang entre les mains de mes tortionnaires. Je lui annonçait mon désir de quitter le groupe, afin de les épargner de ma folie et de me retrouver... je ne pouvais ni ne voulais me venger. J'étais si transie de peur a l'idée de retrouver mes bourreaux que la seule idée de croiser à nouveau leur regard me paralysait. J'aspirais seulement à une vie plus simple, une vie comme ma mère l'aurait peut-être voulu.


    Malheureusement, la réalité de la vie empêchait cela. Je devais sans cesse subvenir à mes besoins, aussi vitaux que matériels et la multiplication des Pourpréens sans oublier les tours de gardes des Soldats et les manigances des Chasseurs qui manquaient de me faire tomber dans un guet-apens mortel. Après tout, j'était peu habile pour différencier un simple humain de l’un de ces êtres face auxquels je n’avais pas l’ombre d’une chance. Je fus obligée à de nombreuses reprises de vendre mes charmes aux inassouvis de ce monde, à la fois par appât du gain et, parfois, par plaisir, je suis humaine après tout, je n’échappe pas à l’appel du pêché. Jusqu’à aujourd’hui, ma vie se résume à celle d’une vagabonde sans réel but, outre celui de retrouver son intégrité, peut-être qu’un jour, j’arriverais à devenir autre chose qu’une misérable fille des rues.

    °0o0° … What else ?...

    Code du règlement : Ok by Nynia
    Autre chose à ajouter ? Poney !
    Comment avez-vous connu le forum ?Via un bon ami qui, il me semble, est le Dieu local ici =D



Dernière édition par Elvyra Mantel le Mer 8 Juin 2011 - 18:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wolfheart.skyblog.com
Nynia Felfae
Garce Royale
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 01/05/2011

Feuille de personnage
Capacités (et Pouvoirs) :
Armes et acquisitions:
Liens & Affinités :

MessageSujet: Re: • Elvyra Mantel •   Sam 21 Mai 2011 - 20:43

J'adore ! Vraiment beaucoup !
Donc bienvenue =)

Ps : Tss... Durny est loin d'être Dieu !

_________________

    "Et sur l'albâtre ou je repose
    Un poète avec un baiser
    Écrivit : Ci git une rose
    Que tous les rois vont jalouser."
    * Théophile Gautier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvyra Mantel
La Louve Blanche
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 25
Localisation : Déjà très loin !

Feuille de personnage
Capacités (et Pouvoirs) :
Armes et acquisitions:
Liens & Affinités :

MessageSujet: Re: • Elvyra Mantel •   Sam 21 Mai 2011 - 20:52

Merci beaucoup Embarassed

Rooh, tu sais, je l'appelle Dieu, mais c'est histoire de le caresser dans le sens du poil, hein =D /SBLEUM/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wolfheart.skyblog.com
Nynia Felfae
Garce Royale
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 01/05/2011

Feuille de personnage
Capacités (et Pouvoirs) :
Armes et acquisitions:
Liens & Affinités :

MessageSujet: Re: • Elvyra Mantel •   Sam 21 Mai 2011 - 20:55

De rien, c'est vraiment super bien écrit

Mouais... mais son égo est déjà bien assez gros comme ça... Vaut mieux la martyriser ! *-*

Edit : je viens de réaliser qui tu étais vraiment (sur Ewi). Je comprends mieux pourquoi c'est aussi bien écrit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durn Lineam
Pourpréen
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Capacités (et Pouvoirs) :
Armes et acquisitions:
Liens & Affinités :

MessageSujet: Re: • Elvyra Mantel •   Sam 21 Mai 2011 - 21:46

*Ronronne...*
encore des caresses dans le sens du poil, encore...
validée!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azurarpg.forums-actifs.com
Elvyra Mantel
La Louve Blanche
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 25
Localisation : Déjà très loin !

Feuille de personnage
Capacités (et Pouvoirs) :
Armes et acquisitions:
Liens & Affinités :

MessageSujet: Re: • Elvyra Mantel •   Mer 8 Juin 2011 - 18:17

Fiche modifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wolfheart.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: • Elvyra Mantel •   

Revenir en haut Aller en bas
 
• Elvyra Mantel •
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DK et Mantel d'acier ?
» Mantel d'Acier ?
» Campagne Mantel d'Acier : cherche un/une joueur(euse) !
» les pérégrinations de Joachim...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie Administrative :: Les personnages :: Présentations :: Acceptées-
Sauter vers: