Bienvenue sur Azura, cet archipel contrôlé par un pouvoir invisible faisant abattre sa loi par ses traqueurs nocturnes et son armée glorieuse.
Le monde n'a que la limite du vent, il est à vous.
Les Pourpréens incontrôlables, le Cercle et leur gloire, mercenaires ambitieux, Chasseurs à l'affût, rebelles silencieux ou moines discrets.



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Le staff d'Azurarpg vous souhaite la bienvenue ! Il est demandé aux membres de bien tenir leur journal à jour et d'apporter les modifications nécessaires !
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Prédictions [Priorité à Nynia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Iavo Stern
Moine
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/05/2011

Feuille de personnage
Capacités (et Pouvoirs) :
Armes et acquisitions:
Liens & Affinités :

MessageSujet: Prédictions [Priorité à Nynia]   Mer 1 Juin 2011 - 17:55

Jour qui s’alourdit. Jour qui semble fondre sur le monde. Nuages d’acier qui se propagent comme une tumeur dans un ciel déjà maladif. Vent. Vent lourd. Vent qui caresse les mortels, un peu par curiosité, un peu par désœuvrement semble t-il. Absurde somptuosité des tourelles dans cet archipel qui vit un temps mort.

Une femme aperçoit la silhouette d’un homme dans le matin irréel et vaporeux. Ils se reconnaissent. Elle seule sourit. Elle se fait happée par les yeux de son confrère. Ses iris sont trop doux et sages. Ses cils sont longs. Presque trop pour être ceux d’un homme. Il a encore un geste de timidité quand elle s’approche. Geste de pudeur qui n’a plus lieu d’être. Témoignage d’un temps passé où ils avaient cru se comprendre. Ce n’était qu’illusions. Ils ne se comprendront jamais, mais ils n’en souffrent plus.

-Je suis heureuse de te voir,- dit Iavo à son ami qui se contente d’acquiescer. Il y a des mois que je n’ai pas quitté Linea. Comment les choses se passent-elles ici?

-Comment veux-tu que ça se passe, Io? Les nôtres en sont réduits à faire des tours de passe-passe pour qu’on consente à les laisser parler. Et ça ne veut pas dire qu’on les écoute pour autant…Ils nous prennent des marginaux illuminés.

Et c’est bien ce qu’ils sont. Tous. Tous ces moines, hommes et femmes, qui s’aventurent hors des limites de leur sanctuaire. Au départ, ils ont quittés la société d’Azura, blessés, dégoûtés, lassés, pour trouver une paix spirituelle et régulée par la méditation. Ils n’y reviennent que parce qu’ils croient qu’ils le doivent. Leur bonne volonté ne leur permettent pas de s’enchâsser harmonieusement dans ces cités dans lesquelles, hier, ils ont compris ne pas avoir leur place. Ils ne l’ont pas davantage aujourd’hui. Voilà quelques années qu’ils élèvent leur voix pour prévenir du danger. Voilà quelques années qu’on les ignore.

-Certains se sont ménagé des visites au palais, dernièrement, comme tu le sais sans doute, ajouta le Moine, mais il en faudrait pour s’approcher des Membres du Cercle. Ce sont eux qui en décousent les pirates. Vois ce que tu peux faire.

Bien sûr, bien sûr. Il parle comme si elle n’avait pas déjà compris. Finalement, il s’en va de son pas mesuré, laissant Iavo seule. Elle dirige son attention vers le Palais droit devant elle, et puis vers la Cité dans son ensemble. En quelque sorte, son confrère vient de lui passer le relais, à elle de se débrouiller. Elle se met en marche, résolue, mais sans buts précis.

***

-Il paraît que vous, les Moines, pouvez discerner l’avenir. Est-ce vrai?

C’est la voix d’une très jeune femme qui s’adresse à Iavo. Cette dernière dévisage son interlocutrice, une fille de nobles apparemment, un peu étonnée. La Moniale garde le silence, laissant à la fille le soin de s’expliquer.

-Je…Eh bien, je voudrais savoir ce que me réserve le mien. Voilà.

Une de ses amies rit nerveusement et tire sur sa manche, désireuse de partir. Avec calcul, Iavo se compose un sourire énigmatique. Le petit groupe se fige aussitôt. Sans autre préambule, sans autre parole, Iavo tire de sa besace une petite boîte en métal ouvragée. Avec un soin volontairement révérencieux, elle étale son contenu sur le rebord de la magnifique fontaine près de laquelle elles se trouvent. Ensuite, elle demande à la jeune fille de prendre une plume blanche et la laisser tomber parmi les éléments qui ont été disposés. Ensembles, elles observent la chute paresseuse de la plume. Toutes autant qu’elles sont, les jeunes filles se fascinent, médusées comme des rongeurs devant la danse hypnotique et gracieuse d’un serpent. Depuis le début, Iavo improvise, ce ne sont que des babioles qu’elle a tiré de son sac. Rien de cette mise en scène n’a de valeur. Excepté celle, évidemment, que les filles veulent bien lui accorder. Avec discernement, la Moniale parvient à répondre à leurs questions silencieuses, seulement en faisant mine d’interpréter ce qu’elle voit. Oui, son interlocutrice volera à tout jamais le cœur du bel éphèbe qu’elle croit aimer. Oui, elle vivra heureuse et longtemps, aidée par sa santé vigoureuse et sa chance. Car, non, elle ne connaîtra pas la maladie ou la pauvreté. Cependant…elle doit prendre garde, car des changements se profilent. Des changements qui pourraient affecter son avenir, mais aussi celui de ceux qui lui sont chers. En adaptant son discours, Iavo révèle la prophétie Linéenne au groupe d’adolescentes qui est suspendu à ses lèvres.

Pour finir, elles partent en remerciant avec effusion Iavo qui les regarde, songeuse. D’autres personnes sur la belle Place d'un quartier de la Haute-Ville ont observé le déroulement des choses. La plupart paraissent mitigés, incertains. Iavo sourit pour elle-même, très amusée. Est-ce que c’est ce genre de tours de passe-passe que ses confrères et consœurs offrent au bon plaisir du peuple de l’archipel? En tout cas, Iavo tient là un filon intéressant à exploiter. Pourquoi s’époumoner pour se faire entendre des dirigeants alors que murmurer sans avoir l’air à leur oreille pourrait aussi apporter des résultats. Pourquoi ne pas jouer tout simplement le rôle que la population leur prête même s’il est surfait et grotesque? Iavo soupire. Mais n’est-ce pas sournois que d’agir ainsi? Il semble qu’il y ait encore beaucoup à faire. Pourtant, personne ne sait combien de temps il reste avant l’échéance fatidique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durn Lineam
Pourpréen
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Capacités (et Pouvoirs) :
Armes et acquisitions:
Liens & Affinités :

MessageSujet: Re: Prédictions [Priorité à Nynia]   Dim 12 Juin 2011 - 18:44

    Durn avança dans la rue venteuse, refermant son manteau et se repliant un peu sur lui-même pour se tenir chaud. La pluie allait tomber. Son don le laissait tranquille mais sa dernière métamorphose avait laissé une séquelle: Il avait une envie folle de se blottir dans une couverture près d'un feu en ronronnant.
    Il était sorti par envie de contempler la Haute Ville. Envieux, il avait admiré toute la richesse et l'impeccabilité des rues...Et sa promenade se concluait par ce numéro dans la rue. Grossier artifice, de toute évidence mais énorme talent d'actrice.
    Durn ne savait rien des moines Linéen, si ce n'est que sa mère était née à Linea avant d'en être bannie, ce qui expliquait son nom de famille.
    Attendant la fin du numéro, Durn réfléchit à la condition de ces moines. Ils voyaient en la recrudescence des pourpréens le symbole d'une prophétie sordide dont il ne connaissait pas les termes.
    Et puis, Durn envia ces gens, sur leur île, avec leur petit monde sans aucuns soucis. Les rejoindre serait simple, il pouvait tout quitter, prendre un bateau pour Linea et...Non, c'était lâche. Il n'était pas démissionaire. Il avait un objectif, une vie.
    Un jour, peut-être qu'il y songerait.
    La foule s'était dispersée, il se dirigea vers la jeune femme...


    - Ce genre de tours de passe-passe vous font passer pour des voyantes de foire. A votre place, j'éviterais. Le mieux à faire serait encore que vous vous serviez de vos talents pour trouver les repères pirates, là, le Cercle nous débarrasserait de ces parasites et vous auriez le champ libre pour vos objectifs...Mais je suppose que ce n'est pas dans vos capacités.

    Il s'assit près de la fontaine.

    - Je ne suis pas vraiment intéressé par les démonstrations de prestidigitation mais je suis intéressé par tout ce qui dépasse l'entendement. Et les Linéens sont connus pour être hors du communs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azurarpg.forums-actifs.com
 
Prédictions [Priorité à Nynia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'agriculture doit être une des priorités des efforts de la reconstruction
» Mirlande Manigat dévoile ses priorités
» Les malédictions
» Priorité négative / Negative priority
» Personne n’est trop occupé. Ce n’est qu’une question de priorités | Naora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde :: Azura :: Haute Ville-
Sauter vers: